Antoine CAMPINOS, responsable lycées du Val d’Oise

Je suis en terminale à Enghien dans le Val-d’Oise et adhérent au parti des Républicains depuis janvier 2016.

Depuis longtemps déjà, je me passionne pour la politique de mon pays, afin de comprendre sa place et ses relations dans le monde actuel de part les orientations socio-économiques ou géopolitiques choisies au cours de son histoire jusqu’à aujourd’hui pour construire l’avenir.

Aussi, l’envie de m’engager en politique a commencé très tôt, dès le collège où je participais déjà activement aux revues de presse hebdomadaire et aux débats d’idée.

L’évidence d’un engagement citoyen pour mon pays m’est venue lors des événements tragiques de 2015. Après les attentats, il fallait prendre part au débat public et aux décisions concernant des sujets aussi importants et graves. Cela n’était plus une option pour moi, mais bel et bien une obligation personnelle.

L’engagement politique de membres de ma famille paternelle m’a par ailleurs fait comprendre très tôt que l’on pouvait combattre pour ses idées en appartenant  à un groupe partageant les mêmes idéaux. Mais je me suis rendu compte aussi au-delà de cela que j’étais intéressé par la vie politique locale, notamment lors d’un stage dans la mairie de ma commune, au service de la population pour des enjeux sociétaux.  Pour moi, la politique concerne les jeunes pour construire le monde de demain, celui dans lequel je vais vivre.

Je me suis rendu le 27 septembre 2015 au meeting de Valérie Pécresse. J’y ai ressenti un véritable engouement, qui dépassait le cadre de la politique. Cet évènement a entériné mon entrée chez les Républicains. Je me suis alors engagé, partageant les idées et les valeurs de ce parti.

Dès lors, j’ai décidé d’être actif au sein des Jeunes Républicains. Je remercie Edwina Manika, ma RDJ et Aurélien Soulabaille, notre référent national des lycées pour m’avoir soutenu dans ce nouveau projet. Faire de la politique est déjà une aventure en soit, alors s’y lancer avec leur soutien aura été d’une aide certaine.

Le campus du Touquet en août 2016 a été un des événements fondateur de ma vie au sein des Républicains. J’ai pu rencontrer des jeunes de diverses régions, de cultures différentes, mais qui étaient tous animés comme moi par une volonté citoyenne et une envie de construire notre pays de demain. J’en garde un excellent souvenir.

Ma nomination en tant que responsable des lycéens républicains du Val-d’Oise en août 2016 m’a donné l’envie de m’investir davantage. Je suis fier d’avoir pu rassembler des lycéens motivés pour s’engager pour des valeurs communes et mener actions multiples militantes.

La Primaire de la droite et du centre sera mon premier grand moment politique. Mon seul regret, pour cette Primaire, est de ne pouvoir voter lors de l’élection présidentielle, étant né le 19 juin… ! Je ferai cependant tout pour que ma nouvelle famille politique remporte la victoire et voterai, pour la première fois, aux législatives pour faire que notre prochain Président de la République puisse compter sur une majorité parlementaire solide.